OACP

Ordonnance réglant l’Admission des  Chauffeurs Professionnels

Formation continue, cours OACP

Pour les chauffeurs de camions « C » / « C1 » et les conducteurs de bus et cars « D » / « D1 », en plus du permis de conduire, il faut disposer d’un certificat de capacité OACP (permis 95) pour effectuer des transports professionnels.

OACP

Pour les chauffeurs professionnels, le certificat de capacité – aussi appelé « certificat 95 » ou « carte de qualification du conducteur » – est à renouveler tous les cinq ans. Cette obligation fait référence à l’ordonnance réglant l’admission des chauffeurs professionnels (OACP).

Ces cours, dispensés sous la forme d’une formation continue, permettent aux chauffeurs professionnels de se perfectionner et d’améliorer leurs connaissances dans différents domaines.

Ainsi, tout chauffeur de camion et/ou conducteur de minibus ou d’autocar désirant transporter des marchandises ou des personnes doit suivre ces cours. Ces derniers, d’une durée de cinq jours (pour un total de 35 heures), peuvent être répartis sur cinq ans.

Formation de base OACP (permis 95)

Le certificat de capacité est délivré aux chauffeurs professionnels en complément du permis de conduire. Il est obligatoire pour les conducteurs de car et de bus (transport de personnes), ainsi que pour les chauffeurs de camions (transport de marchandises).

L’Ordonnance réglant l’admission des conducteurs professionnels (OACP) distingue 2 catégories de conducteurs :

  • Les conducteurs professionnels soumis*, qui sont dans l’obligation de disposer du certificat de capacité et d’effectuer 35 heures de formation continue.
  • Les conducteurs non soumis** à l’OACP et qui détiennent un permis de conduire C1,C,D1 ou D.

Vous êtes chauffeur professionnel et souhaitez obtenir votre certificat de capacité ?

L’auto-école des Ormeaux dispose d’une offre complète.

 Dates des prochains cours OACP:

  • Application de la réglementation : Selon la demande
  • L’OTR 1 et le tachygraphe numérique : Selon la demande
  • Perfectionnement à la conduite rationnelle axée sur les règles de sécurité : Samedi 1 septembre
  • Santé, sécurité routière et sécurité environnementale : Selon la demande2018

Renseignement et inscription aux cours OACP:

Laurent de Balmann au 078 712 50 34

Liens utiles :

*Conducteurs soumis :

  • Le conducteur qui veut transporter des personnes avec des véhicules automobiles de la catégorie D ou de la sous-catégorie D1 doit être titulaire du certificat de capacité pour le transport de personnes.
  • Le conducteur qui veut transporter des marchandises avec des véhicules automobiles de la catégorie C ou de la sous-catégorie C1 doit être titulaire du certificat de capacité pour le transport de marchandises.
  • Le conducteur domicilié à l’étranger doit être titulaire d’un certificat de capacité suisse pour travailler dans une entreprise établie en Suisse.

**Conducteurs non soumis :

Le certificat de capacité n’est pas exigé pour les conducteurs de véhicules :

  • qui sont utilisés pour le transport de personnes ou de marchandises à des fins privées,
  • dont la vitesse maximale autorisée n’excède pas 45 km/h,
  • qui sont affectés aux services de l’armée, de la police, des pompiers, de l’administration des douanes ou de la protection civile, ou encore utilisés sur mandat desdits services,
  • qui sont utilisés pour des tests sur route ou pour des transferts servant à des fins d’amélioration technique, de réparation ou d’entretien, et qui ne sont pas encore en circulation,
  • qui sont utilisés dans des situations d’urgence ou pour des missions de sauvetage,
  • qui sont utilisés pour les courses d’apprentissage, d’exercice ou d’examen, pour se rendre au contrôle officiel auquel ils vont être soumis ou dans le cadre de ce contrôle officiel,
  • qui servent à transporter du matériel ou de l’équipement que le conducteur utilise dans l’exercice de son métier, à condition que la conduite du véhicule absorbe au maximum la moitié du temps de travail en moyenne hebdomadaire,
  • qui sont affectés exclusivement à l’intérieur d’une entreprise et qui ne peuvent emprunter la voie publique qu’avec une autorisation officielle.

Note importante pour les conducteurs professionnels français :

La formation FIMO n’est plus suffisante en Suisse ; les chauffeurs professionnels français doivent justifier d’une formation continue obligatoire. La FCO, anciennement FCOS, est égale à la carte de qualification de conducteur (code 95) c’est à dire l’équivalent de la formation OACP dispensée en Suisse. Les conducteurs frontaliers ne peuvent pas se présenter à l’examen OACP en Suisse ; ils doivent réussir l’examen équivalent dans leur pays de domicile. Par contre, les frontaliers ont le choix du pays où ils désirent suivre l’entier de leur formation continue (5 jours).